vendredi 31 octobre 2014

Surgères : Pour les Amoureux Fous du Patrimoine



Situé sur la limite orientale du département de la Charente Maritime, Surgères qui tient son nom de sa position sur la petite rivière de la Gère, était jadis l'une des quatre baronnies relevant du Comté de Benon, dont les dépendances englobaient les deux-tiers de l'Aunis.
En 1345, Surgères était déjà une ville importante et la guerre s'étant rallumée en France contre l'Angleterre, Edouard III envoya Henri Lancastre, Comte de Derby, commencer les hostilités en Guyenne. Le général anglais s'empara d'abord de Mirambeau et d'Aulnay-de-Saintonge, s'avançant jusque devant Surgères qu'il surprit et qu'il dota d'une forte garnison ; mais en 1351, les Rochelais en chassèrent les Anglais. En 1372, Surgères qui était retourné sous la domination anglaise par suite du Traité de Brétigy, fut assiégé par le Connétable Duguesclin qui força l'ennemi à se retirer et à se réfugier dans la Tour de Broue qu'il devait du reste enlever peu après.
Louis XII vint en 1472 à Surgères où il reçut les députés de La Rochelle, puis fit raser le château. Son successeur, Charles VII, le fit reconstruire et pendant les Guerres de Religion, ville et château furent alternativement occupés par les Catholiques et les Protestants. Le Prince de Condé et Henri IV, alors qu'il n'était que Roi de Navarre, y séjournèrent à différentes reprises ainsi que Louis XIII durant le siège de La Rochelle, en 1628.
L'ancien Château de Surgères, encore bien conservé, est flanqué de vingt tours en pierre de taille et était, voici encore un siècle, entouré d'un large fossé "abreuvé" par la Gère qui baigne le pied du château au midi et va se jeter dans la Charente à la Chaussée de Charras, près de Rochefort.



La curiosité de Surgères est son église, ancienne église du château, plusieurs fois ruinée et réédifiée, qui se singularise par son architecture des XIème et XIIème siècles. Prosper Mérimée, à qui l'on doit tant, écrivait à son sujet : "Bien que blasé, j'ai trouvé à m'extasier devant son église ; je ne trouve rien de plus beau que sa façade". Cette exceptionnelle et large façade romane historiée aux multiples arcades, avec ses étranges figures de tarasques et de gorgones au frontispice, accuse une origine très ancienne. Le clocher, non moins ancien que le reste de l'édifice, est également remarquable par la construction étrange de ses trumeaux formés de plusieurs colonnes cylindriques accolées les unes aux autres et supportant un dôme en hexagone.




Hélène de Surgères, l'une des filles d'honneur de la Reine Catherine de Médicis a été célébrée par le poète Ronsard. Surgères a également donné naissance à Raymond Pérault, qui fut honoré de la pourpre romaine par le Pape Alexandre IV et fut connu sous le nom de Cardinal de Gurk (1495).
Devenu bien communal, le château de Surgères, avec son église romane sont d'un immense intérêt patrimonial et forment un ensemble surprenant au coeur d'une vaste enceinte où l'on peut également admirer une superbe porte Renaissance armoriée et décorée d'un élégant fronton et de fines colonnes.



François Hagnéré
(Photos de l'auteur)

2 commentaires:

  1. Merci François de nous faire partager ta passion ! Pour nous, gens de l'est de la France, les zones océaniques, c'est un peu le bout du monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Lucuts. Oui ça fait loin l'Océan. Vous avez aussi tant de merveilles dans l'Est. La France est belle, c'est pour cela qu'on l'aime.

      Supprimer