mardi 18 novembre 2014

Rochefort : Rien ne va plus en la Cité de Colbert !

Sur la Place Colbert, à la magnifique fontaine du XVIIIème siècle, on peut voir le mariage de la Charente et de l'Océan, symbolisé par Neptune. On peut aussi y voir les roseaux, emblèmes du Marais des Origines, ceux qui entourent Rochefort, qui nous protègent et où nous pouvons admirer cygnes, hérons et cette flore si particulière. Cette qualité de vie, on nous l'envie, elle attire de très nombreux visiteurs, touristes, curistes et retraités qui viennent y goûter un repos bien mérité.
Le pacte symbolique entre le fleuve et l'océan a permis l'éclosion de cette belle bio-diversité. Osera-t-on remettre tout cela en cause ? Permettra-t-on que ce fragile équilibre écologique soit rompu ? La Ligue pour la Protection des Oiseaux a son siège à Rochefort, ce n'est pas pour rien !


Construire un hyper-incinérateur en cette zone protégée et sauvegardée est non seulement un non-sens mais un crime odieux qui non content de détruire ce qui fait l'orgueil du Pays Rochefortais, coûtera au bas mot 82 millions d'Euros hors taxes qui seraient plus utiles ailleurs (chaussées, trottoirs éventrés, églises en piteux état, Maison de Pierre Loti pour laquelle la municipalité cherche désespérément des mécènes, centre d'interprétation du patrimoine juste à côté dans un très bel immeuble laissé à l'abandon, etc...). La taxe poubelles augmentera de 60 % en 4 ans. Les cancers et malformations seront en hausse. Le paysage sera défiguré, cet hyper-incinérateur est énorme et le contournement ouest en pleine zone de marais protégé, censé faciliter la rotation des camions venus de tout le département, menaceront directement le tourisme, une des principales sources de revenus de la commune.


La prévention, le tri, la collecte des bio-déchets, le recyclage, la réparation et la réutilisation sont des solutions d'avenir. Un avenir propre et sain. D'autres villes en France et à l'étranger, comme San Francisco, le font, pourquoi pas nous ? Avec les atouts qui sont les nôtres, cela s'impose ! et c'est impératif ! Et comme cela ne suffisait pas, la muncipalité de Rochefort a signé pour la construction de serres géantes de production de tomates hors sol insipides et chauffées avec l'hyper-incinérateur. Adieu donc les bons produits du Terroir Charentais. Elle envisage même très sérieusement l'installation d'un MacDo juste à côté du célèbre Pont Transbordeur ! Bonjour la malbouffe ! Et cerise sur le "gâteau empoisonné", une rocade plus large sera construite contournant Rochefort par l'Ouest en pleine zone de marais protégé" et en partie habitée. Du haut du pont-viaduc de Martrou, on ne verra plus que l'hyper-incinérateur.


Mais c'est un génocide à long terme, les humains, les règnes végétal, animal et minéral seront touchés. Ma prise de position dans l'Hebdo de Charente Maritime du 9 octobre 2014 a été passée sous silence. Elle a été lue, bien sûr, ici tout le monde s'espionne. Porteur d'un projet, une fois de plus, on m'a ignoré et méprisé. Des pétitions ont circulé, des prises de position de personnalités locales, de citoyens, une manifestation qui a rassemblé 2000 personnes, une rumeur qui enfle et un mécontentement  grandissant en ville : rien n'y fait, la municipalité, dans son entêtement, campe sur ses positions. Un débat contradictoire a été demandé à Rochefort (plusieurs ont eu lieu dans les communes environnantes), rien. La démocratie a bien du mal à se faire entendre en la Cité de Colbert !

François Hagnéré
Délégué d'Urgences Patrimoine pour la Charente Maritime.

Illustrations : Fontaine de la Place Colbert, Eglise Saint-Louis de Rochefort (collection de l'auteur).
Simulation visuelle du futur incinérateur par Thierry Kieffer.

2 commentaires: